Les séparations électrostatiques

Les techniques de séparation électrostatique exploitent les différences de conductivité électrique des particules après leur mise en charge et l’apparition de charges positives ou négatives sur leur surface. Le mode de mise en charge varie selon l’équipement et l’application. Un système d’attraction ou de répulsion proportionnel à cette charge permet leur séparation. Les matières doivent être impérativement sèches.

Les courants de Foucault (Eddy Current) sont induits par un champ magnétique alternatif généré par un dispositif polaire (roue à aimants alternés) en rotation au sein d’un tambour de convoyage. Ils provoquent une répulsion des éléments qui conduisent l’électricité (particulièrement l’aluminium, le cuivre et le magnésium).

Les séparateurs électrostatiques conventionnels soumettent les particules à un bombardement ionique généré par une électrode sous très haute tension (15 à 30 kV). Ces particules chargées sont en contact avec un tambour mis à la masse et se déchargent à une vitesse différente selon leur conductivité, permettant par la même leur séparation.

Les séparateurs triboélectriques utilisent un mode de chargement par frottements intensifs des particules entre elles, les unes se chargeant positivement et les autres négativement. Cette technique permet donc de trier préférentiellement des mélanges binaires de particules. Elle est quasi exclusivement dédicacée au tri des plastiques (par exemple pour des mélanges  HDPE/PP, PET/PVC, PVC/caoutchouc, PP/PS, ABS/PMMA, HIPS/ABX, PVC/PE et bien d'autres).

Le CTP dispose des 3 techniques :

EquipementEchelleInputCapacité
Séparateur à Courants de FoucaultPilote8 - 50 mm50 à 250 kg/h
Séparateur électrostatiqueLaboratoire100 µm - 10mm50 kg/h
Séparateur triboélectriquePilote2 - 10 mm500 kg/h à 1 t/h

 

videos equipements documents news visite-virtuelle contact
Tél. : + 32.69.88.42.51
Fax : + 32.69.88.42.59
logo-youtube logo-Linkedin
Création SIP